GRETA MAGNUSSON GROSSMAN

Architecte et designer d’origine suédoise, Greta Magnusson Grossman fut une chef de file du mouvement moderniste Outre-Atlantique à partir des années 40. Créatrice de mobilier, de luminaires et d’habitat, elle fut notamment à l’origine du lampadaire Grasshopper édité chez Gubi en 1947.

Reconnue comme l’une des femmes designers les plus prolifiques du XXème siècle, Greta Magnusson Grossman aura vécu durant une quarantaine d’années une trépidante carrière entre l’Europe et les Etats-Unis. Influencée par le mouvement moderniste né sur le vieux continent sous l’impulsion de Ludwig Mies van der Rohe et Walter Gropius, la mère du design suédois, disparue en 1999, menait de front ses activités d’architecte et de créatrice de mobilier et luminaires. Première femme à être diplômée de la Stockholm School of Industrial Design et récompensée par la Swedish Craft Association for furniture design, elle fut également la première à ouvrir un atelier/boutique dans lequel elle fabriquait et présentait ses premières pièces. En 1933, elle immigre aux Etats-Unis suite à son mariage avec le musicien américain de jazz Billy Grossman et amorce un virage dans sa vie.

gmg02

Installée à plusieurs milliers de kilomètres de sa terre natale, à Los Angeles, Greta Magnusson Grossman poursuit son travail sur le mobilier, les luminaires et les intérieurs grâce auquel elle accède à la reconnaissance dès les années 40. Chargée de la décoration et de l’architecture de magasins et villas pour une riche clientèle californienne constituée principalement de scientifiques, médecins ou avocats, elle s’attachait à imaginer des pièces élégantes, fonctionnelles et parfois surprenantes répondant aux besoins d’un nouveau style de vie moderne. Utilisant des matériaux peu communs pour l’époque comme le stratifié, Greta M. Grossman se distinguait notamment par son goût des lignes asymétriques et les petites proportions de ses créations. Son style résolument avant-gardiste l’amènera d’ailleurs à être publiée dans les très influents magazines américains et à investir les grands musées tels le MoMa de New- York ou le Natonal Museum de Stockholm.

gmg03

Parmi ses collaborations avec l’univers du meuble, celles avec Glenn of California et Gubi furent sans doute les plus célèbres. Avec le premier éditeur, elle mit au point différentes pièces telles des tables et chaises mêlant subtilement tissus colorés, essences de bois, fer forgé et plastique tandis qu’avec le second, elle créa notamment la « 62-series » (1952) regroupant bureau, commodes et buffets et l’iconique lampadaire Grasshopper (1947). Des collections qui illustrent à merveille la griffe de Greta Grossman caractérisée par une conjugaison de matériaux insolites et des contrastes de lignes.

Lampadaire Grasshopper : Edité par la société danoise Gubi en 1947, le lampadaire Grasshopper demeure la plus emblématique pièce de la carrière de Greta Magnusson Grossman. Résolument moderne pour l’époque, cette pièce élégante aux lignes simples et épurées est constituée d’une structure tubulaire en acier reposant sur un trépied et d’un abat-jour en aluminium orientable. Réédition du modèle original disponible chez Gubi.

gmg04

…………………………………………………………………………………………………………………….

© photos : D.R

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin


© 2015 FOCUS MAGAZINE Montpellier - Nîmes - Avignon - Marseille - Aix en Provence